Le panier est vide

Sous-total des produits:
0.00 $

Les rites funéraires d’aujourd’hui

Depuis le début de l’humanité, nous offrons une sépulture à nos défunts ; les rites funéraires sont aux fondements mêmes de notre civilisation. Quelles que soient les cultures ou les croyances, la mort a toujours tenu une place importante, dans nos cérémonies comme dans nos célébrations.

Auparavant, les rites de passage tels que le baptême, le mariage et les funérailles étaient souvent dirigés par les institutions religieuses. Aujourd’hui, qu’il s’agisse d’une naissance, d’une union ou d’un décès, nombre d’entre nous choisissent de créer des rituels à notre image. Or, il en tient aussi à nous d’établir nos propres repères parmi ces grandes étapes de la vie.

 

Les rites funéraires rendent hommage à un défunt en célébrant la personne qu’il était. Ces rituels doivent être représentatifs de ses valeurs, ceux-ci existent aussi – et surtout – pour ceux qui restent. En effet, le rituel est un point d’ancrage dans le processus de deuil. C’est pourquoi la voix des proches doit être entendue lorsqu’on planifie l’après. 

 

La cérémonie funéraire est le premier pas qui nous guide vers l’acceptation de la séparation. Toutefois, le chemin ne s’arrête pas là. Plus que jamais, la mémoire tient une place importante dans les rites qui entourent la mort. Ainsi, l’endroit du dernier repos est tout aussi important pour les endeuillés que la cérémonie en soit. En choisissant un lieu révélateur et inspirant, on s’assure que le devoir de mémoire perdure.

 

Pour les proches du défunt, il est primordial de pouvoir se retrouver afin de visiter ceux qui leur sont chers. C’est dans cette vision qu’ont été conçus nos cimetières. Dans ces jardins accueillants et intimes, chacun peut se recueillir tout en profitant du calme et de l’abondance de la nature.